Les traits culturels uniques des Khmers

Les traits culturels uniques des Khmers

Chez les Khmers, la cérémonie de lancement du bateau ghe ngo (pirogue) est un événement spécial. Chaque année, ce bateau est lancé qu'une seule fois pour participer à la fête Ok Om Bok. Une coutume unique, à la fois traditionnelle et spirituelle.

Par hasard, nous sommes venus de Hô Chi Minh-Ville pour visiter un ami khmer dans la province de Soc Trang. Il nous a demandé: «Vous avez déjà assisté à la course des ghe ngo, mais pas à la cérémonie de lancement du ghe ngo, n’est-ce-pas ?». Nous avons tous hoché la tête. Une lacune qui allait bientôt être comblée.

La fête Ok Om Bok a lieu au milieu du 10e mois lunaire. Avant leur participation à cette fête, les ghe ngo sont amenés à la pagode pour une cérémonie spéciale appelée Pithi Sene Kbal Tuok par les Khmers. Les ghe ngo sont considérés par les Khmers comme des dieux, protecteurs de la paix, incarnations de la puissance des hameaux et des villages. Ils sont toujours conservés très soigneusement et placés dans l'endroit le plus solennel des hameaux. Ainsi, la cérémonie de lancement joue un rôle particulier, exprimant la confiance du peuple khmer envers les éléments spirituels, la puissance de forces surnaturelles. Une étape cruciale pour le succès ou l'échec du ghe ngo dans la course…

Le moment et la date de lancement du ghe ngo sont réglémentés par chacun des hameaux, et font appel au feng shui (géomancie) et aux objets de culte. À la pagode Sro Lon (commune de Daï Tâm, district de My Xuyên, Soc Trang), la cérémonie commence tôt dans la matinée. Le présent principal est le Slath thor fait de noix de coco (Slath thor Dôn) ou un tronc de bananier (Slathor Chek) où sont plantées des baguettes d'encens et des bougies. Avant la cérémonie, les Slath thor sont placés par le chaman à l'emplacement des rames le long du bateau. Aux deux bouts et au milieu sont placés des gâteaux, des fruits, du porc ou de la volaille, en fonction de chaque pagode. Le bonze de la pagode préside à la cérémonie, prie les dieux de protéger le ghe ngo, de le faire gagner la course. Les rameurs se tiennent debout autour du bateau. Ensuite, le bonze tient un récipent d’arôme d'eau de fleurs de cire, fait un tour du bateau pour asperger d’eau bénite les rameurs.

Après a lieu le rituel du chaman. Il se fait accompagner d’une orchestre de 5-7 musiciens avec des instruments Khum, Cha pây Don veng, flûtes, tambours, viole à deux cordes, gong... Le chant de cérémonie commence après que l’orchestre a joué de 3 à 5 morceaux tels que Sene Kru (culte Supérieur), Chom riêng berk both Tuk Ngua (chant d’ouverture) et Run Tua (chant accompagné de la musique).

Chaque cérémonie de lancement du ghe ngo dure généralement une à deux heures. Après, les sportifs mettent le bateau à l'eau et se dirigent vers le site de compétition.

Chaque ghe ngo possède un symbole, propre à chaque hameau et pagode, disposé aux deux extrémités, par exemple Neak (Dragon), Khla (Tigre), Dom Ray (Éléphant), Reach Cha Sây (Lion), Sirène ... Chaque bateau a aussi sa propre divinité de protection comme Srey Khmav, Konseng Sorya, Kontong Khiev, Chontiev Ok, Chon Tiev Tay…

La cérémonie de lancement du ghe ngo est devenue une belle coutume spirituelle du peuple khmer. Les habitants des hameaux se réunissent auprès du ghe ngo avec dévotion, priant pour la paix, la force, la protection des dieux. Aujourd'hui, la fête d'Om Bok Ok est aussi devenue une fête des ethnies Kinh, Khmer, Hoa et Cham du delta du Mékong, les relations interethniques sont ainsi renforcées. /.

Source: VN Tourisme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau