Visite de la pagode Linh Ung

Visite de la pagode Linh Ung

La pagode de Linh Ung-Bai But située à 10 km au Nord-Ouest de Da Nang, mérite bien le détour. Cet édifice entre terre et ciel repose sur la presqu’île de Son Tra. Il est célèbre pour son architecture inédite.

Linh Ung signifie littéralement “Voeu exaucé miraculeusement”. A près de 200m d’altitude, cette pagode de 20 hectares offre un panorama magnifique sur la mer et sur la ville de Da Nang. Selon Thich Thien Nguyen, bonze gérant des lieux, sous le règne du roi Minh Mang, les pêcheurs locaux découvrirent sur la plage une statue de Guanyin, la Déesse de la Miséricorde dans la religion bouddhiste. Un temple dédié à cette déesse fut édifié sur place. Depuis lors, les habitants locaux jouissent d’une vie paisible et prospère. Pendant la résistance anti-américaine, la statue et la pagode furent presque totalement détruites. Et il a fallu attendre 2004, date à laquelle le vénérable Thich Thien Nguyen réussit à mobiliser l’aide matérielle suffisante, pour la reconstruire. Aujourd’hui, Linh Ung-Bai But est symbole de l’ascension du bouddhisme au VN au 21è siècle. Le bonze Thich Thien Nguyen nous donne quelques clés sur le nom de la plage sur laquelle la pagode a été construite: « Bai But, ça veut dire la plage de Bouddha... En quelque sorte, elle protège toute personne qui serait naufragée dans ses eaux proches. »

 Quand on franchit l’entrée de Ling Ung, on n’est pas loin de pénétrer dans un conte de fées. Dans la cour, sont disposées les statues de 18 arhants qui représentent les différents caractères de l’âme humaine : la cupidité, la colère, l’illusion, l'ignorance… Les statues en marbre sculptées par les artisans locaux donnent réelle vie aux lieux.  « C’est la première fois que nous venons ici, dit Ha Minh Quang, un touriste hanoien. Cette pagode est parmi les plus sacrées. Elle est entourée d’un beau paysage. L’ambiance est paisible, c’est agréable. De loin, on aperçoit la statue-mère. Jamais je n’ai vu une statue aussi belle que celle-ci. »

En effet, d’une taille de 67m, cette Guanyin est la plus grande d’Asie du Sud-Est. Ce qui nous frappe le plus, ce sont ses yeux bienveillants. Les pêcheurs locaux croient que la déesse aide toute personne en difficulté car elle entend quand son nom est imploré. Guanyin porte un chapeau qui n’est autre qu’une statue de Bouddha de 2m de haut, lequel est constitué de 17 étages, chacun abritant 21 statues de Bouddha minuscules avec des humeurs différentes. Bref, un curieux ouvrage architectural qui vaut le détour. L’omniprésence de Bouddha et l’ambiance paisible des lieux procurent aux pèlerins la sérénité tant recherchée. Nguyen Thi Phong, une habitante de Da Nang, fait savoir : « Je viens ici prier tous les 1er et 15è jour du mois lunaire. Je me sens bien. Je viens aussi pour contempler le paysage. »

La nuit, la statue est éclairée. Elle irradie, comme un phare, la mer. Au loin, les pêcheurs se sentent protégés par sa lumière, surtout pendant les tempêtes. « Pour moi, la Guanyin est sacrée. Au large, nous nous orientons toujours vers elle et nous prions pour de bonnes prises. Elle veille sur nous », confie Huynh Van To, un pêcheur du quartier de Tho Quan, à Da Nang.

Si Linh Ung est une pagode belle et sacrée, Bai But est la plus belle plage de l’île de Son Tra. Elle est aujourd’hui un site incontournable des amoureux de « la farniente ». En résumé, vous avez bien compris, ce lieu satisfera à la fois votre vie spirituelle, tout en réjouissant votre être, en plein coeur d’une nature d’exception !